samedi 5 décembre 2009

Expositions en cours et à venir

Si vous habitez près de Vichy, vous pourrez bientot découvrir les HANAMI les plus récents au Centre Culturel Valéry Larbaud (Exposition avec quatre autres artistes de la galerie CréA, du 19 décembre au 25 janvier 2010).
La majorité des petits HANAMI réalisés cet été est actuellement visible à la galerie CréA à Moulins jusqu'en février 2010.

L'année qui vient s'annonce comme une année assez riche en expositions, notamment à Nice, où je vais bientôt réaliser une nouvelle version de "L'arbre invisible", mais aussi dans d'autres régions de France, voire plus loin... Pour Paris, il faudra attendre le printemps 2011 et sa nouvelle floraison d'HANAMI.

En attendant, et pour que l'année 2010 soit placée sous le signe de l'espoir, un HANAMI verdoyant tout juste sorti de mon atelier...

dimanche 22 novembre 2009

Vernissage

Quelques petits clichés (de piètre qualité, désolé) de la soirée d'inauguration d'une nouvelle salle de la galerie CréA à Moulins/Allier, hier soir. Une trentaine de mes "hanami" seront montrés dans cette galerie par roulement jusqu'en février 2009, la galerie exposant plusieurs artistes conjointement.
La soirée, très conviviale, a été un franc succès et je tiens à remercier chaleureusement toutes les personnes venues, parfois de villes voisines, voir mon travail.

mardi 6 octobre 2009

HANAMI nouvelle génération

Voici deux spécimens de mes nouvelles productions: Des "hanami" de grand et moyen formats (100 x 100 cm et 60 x 60 cm) un peu particuliers, notamment celui avec des "manques", une réminiscence de FACADE INSIDE ou alors une manière d'exorciser ma "peur du vide"....

mercredi 26 août 2009

Rentrée

Bonjour à tous, j'espère que vous avez passé d'agréables vacances.
Les miennes ont été placées sous le signe de la peinture: Plaisir et travail acharné...

En attendant des photos et vidéos des deux autres installations réalisées cet été dans le cadre du festival "Itinerart", je vous invite à aller voir les nouveaux Hanami fraichement peints sur un des deux blogs que j'ai crée afin de palier à mon site internet qui décidemment se laisse très difficilement mettre à jour...

Le lien pour le blog:
http://jlmpaint.blogspot.com/

Et comme il semble y avoir de petits problèmes de connection sur ce blog-là (mystère de l'informatique car l'autre fonctionne parfaitement bien), vous pouvez aussi essayer de rentrer l'adresse manuellement:
jlmpaint (@) blogspot.com

dimanche 21 juin 2009

ARBRE INVISIBLE N°2 - Etape 4: Le montage

Monter une installation est rarement une tâche facile mais comparée au chantier impressionnant des "Mauvaises graines N°2", celle-ci a fait figure d'agréable promenade de santé et à part mes petits soucis de vertige (la corniche est tout de même à près de 4 m de hauteur) et quelques noeuds un peu compliqués, tout s'est très bien déroulé... Il nous a fallu environ 6 heures à deux pour fixer le système d'accrochage (que j'ai oublié de photographier), régler la longueur de chaque fil et monter chaque rangée à la bonne hauteur. Un simple travail de précision finallement, amplement récompensé par la satisfaction d'avoir plutôt bien pensé le système d'installation général: Ca "fonctionne" exactement comme je le souhaitais !

Quant à l'effet rendu, c'est à chacun de juger, mais pour ma part et pour m'être promené seul (je crois qu'il vaut mieux voir cette oeuvre tout seul et à une heure calme de la journée - Et d'ailleurs je ne regrette pas ce choix d'une petite chapelle discrète et isolée) autour de cet "arbre invisible N°2", j'y trouve le potentiel méditatif que j'espérais y trouver, même si, comme à chaque fois, et malgré la plus soignée des préparations possibles, c'est avant tout une surprise, quelque chose de totalement inattendu et qui semble venu de nulle part...

lundi 15 juin 2009

ARBRE INVISIBLE N°2 - Etape 3: La réalisation

Après tous ces questionnements et décisions d’ordre théorique, j’en suis arrivé au stade de la peinture. Je peins séparément chaque plaque, qui sera ensuite percée pour la suspension et numérotée de façon la plus discrète possible (je suis obligé d’une manière générale d’utiliser énormément la numérotation dans mon travail)
Le principe de cette œuvre ( d'où en partie son titre d'arbre "invisible" ) est que seul ce qui est vide (donc invisible) est peint et que ce qui est visible dans la réalité est ici manquant et en creux. Une peinture en « négatif », en quelque sorte…
Concernant les aspects purement techniques de cette œuvre, je peins sur des plaques de styroglass (plus léger et moins fragile que le verre mais plus proche de la transparence du verre que le plexiglas.) avec une laque Glycéro brillante qui m’intéresse pour sa fluidité et son potentiel de translucidité (lorsque les plaques passent devant une source de lumière, cela crée des nuances très intéressantes), contrairement aux « ombres », qui sont peintes avec de l’émail à froid sur verre.
C’est un travail assez long et minutieux mais qui me change très agréablement des immenses surfaces rouges des « Mauvaises graines ».
Ceci dit prochain « arbre invisible » sera certainement beaucoup grand, j’ai déjà très envie de voir ce que ça pourrait donner avec des plaques plus grandes…

dimanche 17 mai 2009

Arbre invisible N°2 - Etape 2 : Les repérages sur place et la finalisation du projet

Pour cette installation, j’avais le choix entre plusieurs lieux mais après ma visite sur place celui de cette petite chapelle isolée du bourg m’est apparu comme étant le plus judicieux. En effet j’ai remarqué lors de la première version de cette installation, qu’elle requérait l’environnement le plus sobre possible.


Cette œuvre , comme toutes mes installations est réalisée en fonction du lieu, je tiens en effet beaucoup compte de l’échelle, des proportions, de l’ atmosphère et de l’histoire du lieu. La chapelle étant très petite et presque carrée, (l’installation sera quasiment inscrite dans un cube de 350 cm de coté ) je pars donc d’un format adapté en prenant soin de laisser une distance suffisante autour de l’œuvre afin qu’elle « respire » et que les spectateurs puissent circuler et passer sur les cotés. Il y aura donc finalement plus de plaques (25 au lieu de 10) que la première version de l’œuvre, mais elles seront d’un format plus réduit (20 cm de coté au lieu de 30) et elles seront aussi juxtaposées…


Voici donc quelques photos de la chapelle (l’intérieur est quasiment impossible à photographier de façon satisfaisante sans un matériel plus sophistiqué que celui dont je dispose), ainsi qu’un montage rapide pour se rendre mieux compte de l’effet général.

mardi 12 mai 2009

ARBRE INVISIBLE N°2 - Etape N°1: La conception

Comme toutes mes œuvres, une installation pour moi doit avant tout avoir un sens : Un sens par elle-même mais surtout un sens par rapport au lieu dans lequel elle est crée, et cela est parfois très long et complexe car je cherche avant tout la cohérence et la pertinence. L’aspect esthétique est ensuite presque secondaire, je pense que si une idée est belle, la beauté de l’œuvre qui en découle s’imposera tôt ou tard d’elle-même.
De ce fait, dans mes installations, le travail de réalisation (y compris la peinture) est de loin le plus rapide et le plus facile. Il faut voir la conception d’une installation comme une sorte d’iceberg dont la surface invisible (le temps de la conception, avec tous les questionnements, les remises en questions que cela implique) serait bien plus importante que la surface visible. Une fois que j’attaque la réalisation, avec ses choix de matériaux, ses expérimentations souvent très nombreuses qui remettent parfois en question certaines données théoriques, c’est la partie la pus « amusante » qui commence.


Pour ce qui est de cette installation, la principale gageure pour moi est de faire en sorte que le mouvement reste fluide, c'est-à-dire que les plaques ne puissent jamais se toucher et les fils ne jamais s’emmêler, ce qui est un vrai casse-tête. Pour la première version de l’installation de laisser des vides entre chaque plaque (un peu comme le principe des « constellations ») Ici, je souhaite essayer un autre principe : Ne pas laisser de vide dans le « dessin » de l’arbre, mais par contre, répartir les plaques en plusieurs rangées en profondeur (contrairement aux plaques constituant « l’arbre invisible N°1 », installées sur une seule rangée.)
Pour cela, il a fallu que je conçoive un canevas un peu compliqué pour un « non-matheux » de ma trempe (mais si certains d’entre vous veulent s’amuser à m’en proposer d’autres pour de futures réalisations, avec le plus de plaques et le moins de rangées possibles, je leur en serais très reconnaissant…) que je vous livre, ainsi qu’un petit schéma du système d’accrochage de l’installation.

vendredi 1 mai 2009

ARBRE INVISIBLE N°2 - De la conception à la réalisation

Comme vous le savez, je suis du genre touche-à-tout, instable et curieux de tout, comme on me le reproche parfois ( ceux qui ne savent pas dans quelle « case » me placer) et donc jusqu’ici je n’étais pas vraiment habitué à refaire 2 fois la même installation, même avec quelques variantes. S’il y a une certaine continuité dans la chronologie de mes installations (depuis « derrière l’arbre » en 1997) , jamais jusqu’ici je n’avais repris, modifié et adapté une idée d’installation déjà réalisée. Un certain nombre de données me poussent cette fois-ci à le faire.
L’envie d’abord : Dès le début de la réalisation de « l’arbre invisible » en 2006, j’avais en tête l’idée de le refaire en le modulant. Idem pour les « mauvaises graines » de l’été dernier.
Le contexte ensuite : Jusqu’ici je me rendais sur les lieux qui m’inspiraient et je faisais de fréquentes visites entre la conception et la réalisation de l’installation, qui me prenais en général plusieurs mois. Dans le cas présent, je suis à 5 heures de route des lieux et je n’ai que 2 mois pour réaliser non pas une mais deux installations, sans compter les ateliers que je vais animer dans le cadre du festival et sur lesquels je réfléchis aussi afin de les intégrer directement à mon travail d’une manière que j’expliquerai plus tard…

J’ai l’intention, comme je vous l’expliquais précédemment, de vous faire suivre presque en temps réel, étape après étape, la réalisation d’une de ces deux installations…
Voici déjà une vue schématique et un montage photographique de la future œuvre, c’est une partie de l’avant-projet que j’ai envoyé à l’association «Centrale 7 » qui organise ce premier parcours d’art contemporain en pays segréen (Haut Anjou). Je vous livre aussi (je vous le copie dans le premier commentaire) une partie de la note d’intention qui l’accompagnait… Depuis la confirmation de ma sélection, j’ai eu le temps de demander plusieurs renseignements (et aussi quelques photos qui m’ont aidé à préciser mon projet) aux organisateurs, j’ai donc commencé à réfléchir à un certain nombre de choix techniques primordiaux. Depuis, je me suis rendu sur place et j’ai pu choisir précisément les lieux d’emplacements définitifs, prendre les dimensions ainsi que les photos nécessaires. Je vous montrerai tout cela très bientôt…

dimanche 19 avril 2009

Ombres éparses

Voici quelques unes des nouvelles ombres réalisées récemment. Cette série commencée il y a déjà plusieurs années me permet d'expérimenter et d'essayer des choses qu'ensuite je réutilise parfois dans mes installations (je pense notamment aux nouvelles versions de "l'arbre invisible" sur lesquelles je travaille).
Le principe de ces oeuvres est de ne réveler que ce qui habituellement est dissimulé: Le vide, l'absence. En effet, seuls les "espaces négatifs" sont peints; Le tronc, les branches, eux sont invisibles. Dans ces nouveaux travaux (de formats plus grands qu'avant), j'ai fragmenté encore plus l'image, laissant encore plus d'espace à l'imagination des spectateurs et en frôlant parfois l'abstraction. Celà me donne des idées pour des combinaisons nouvelles, par exemple des "constellations d'ombres" que je vais essayer de concevoir dans un avenir proche.

dimanche 5 avril 2009

Portrait-relief

Dans ce travail, j'ai essayé de combiner plusieurs de mes expérimentations passées en jouant avec les différents plans et en "creusant l'espace" comme je le faisais de façon illusioniste ou suggérée dans mes "partitions" mais cette fois-ci de façon réelle puisque ce tableau est peint sur 25 toiles de différentes épaisseurs comme vous pouvez le voir dans le détail N°2 (sauf que l'image n'est pas éclatée comme dans les "constellations").
L'image est une présence et une absence à la fois: La présence d'une absence. J'ai joué avec ça, ce qui est près et ce qui est loin de nous.
Le détail N°1 montre que j'ai essayé de contraster avec le coté "cassé" du portrait en jouant au maximum la carte de la sensualité: Sensualité de la lumière, de la peau, de la matière, de la touche...

mercredi 1 avril 2009

Art- Metz

La très belle ville de Metz (dont les magnifiques vitraux de Chagall et Villon valent à eux seuls le détour) aura donc été le lieu de ma première (et certainement pas la dernière) participation à une foire d'art. Une organisation sans faille, des exposants de qualité (et très sympathiques pour la plupart, notamment mes voisins directs...) , une très bonne affluence et pour moi plein de choses très positives, bref un bilan plus que satisfaisant !
Voici un petit cliché de mon stand.

jeudi 19 mars 2009

Erratum

Je viens de m'apercevoir que je me suis trompé dans les dates du salon de Belleville, l'ayant en effet confondu avec l'exposition jumelle "collages etcétéra":
Je participerai donc au 16ème salon du collage contemporain du 30 mars au 8 avril.

mercredi 11 mars 2009

Expositions virtuelles / Expositions à venir

J'ai eu envie de vous présenter en avant-première (et juste avant les deux salons et foires auxquels je vais participer), quelques nouveaux "Hanami" fraichement peints, de plus en plus grands et complexes, suivant en celà mon intention de départ... Pour ce faire et aussi juste comme ça, pour me faire un petit plaisir, j'ai réalisé ce petit montage d'une exposition virtuelle d'oeuvres réelles. Je vous donne aussi quelques images plus grandes, que vous puissiez vous faire une idée plus précise, même si rien ne remplace le contact réel...

A ce propos, voici les dates des manifestations auxquelles je vais participer dans les semaines à venir:
- ART.METZ, du 27 au 30 mars:
http://www.artmetz.com/
- Salon du collage (Collages etcétéra) à Paris (20ème) du 9 au 17 avril : http://www.artducollage.com/topic/index.html

Pour ceux d'entres vous qui ne résident pas à Paris ou dans l'est, j'aurai sans doute d'ici quelques semaines d'autres dates d'expositions, dans l'ouest et dans le sud notamment (par contre, pour une fois je n'ai rien de prévu dans le centre... Comme l'on dit justement par ici: "Changement de pâture ravit les veaux!" :)

dimanche 8 mars 2009

Chalon sur Saone

Me voici donc de retour de Chalon sur Saône où j'ai pu enfin me rendre sur les lieux d'où a été réalisé le calotype qui a servi de base à mon tableau.
Je reviens sur ce message de pinux auquel j'avais réagi en expliquant qu'il avait deviné une de mes intentions premières: "Ce qui aurait été intéressant dans ce travail, c'est d'avoir fait subir à la vue de Fortuné Joseph Petiot-Groffier le même traitement que celui infligé à ta chaise, voire de mêler des vues passées à une vue contemporaine de ce paysage. Je pense que ça aurait encore plus collé à ta démarche."
Je suis donc allé sur place dans l'intention de recueillir cette image pour donner une suite à ce tableau, mais comme je le craignais, la topographie des lieux a considérablement changé depuis l'époque du cliché et pour pouvoir obtenir le même cadrage, il aurait fallu que je me fasse hospitaliser d'urgence (ce que je préfère éviter...) car un hopital se trouve à présent à l'endroit même d'où le cliché é été pris, c'est du moins ce que j'ai pu constater... J'espère néanmoins arriver à quelque chose avec le cliché que je vous livre.
Je ne regrette en tout cas pas le déplacement car Chalon est une fort jolie ville dont le musée Niepce à lui seul vaut le détour, j'y ai glané une foule d'idées pour des travaux à venir, quant au vernissage, il a été très chaleureux, les oeuvres sont très bien mises en valeur. Bref, un très bon séjour !

Je me prépare à présent pour Metz et Paris avec de nombreux nouveaux travaux que je vous présenterai très bientôt.

mercredi 4 février 2009

Quelques futures expositions

Bonjour à tous et meilleurs vœux (très en retard) pour la nouvelle année. Après avoir consacré une grande partie de mon temps à mes dossiers, je peux enfin faire une pause et reprendre les pinceaux d’une façon beaucoup plus soutenue, d’autant que je commence à recueillir les fruits de ces envois : En février et mars, je vais participer à deux salons (A Paris et Metz, mais je vous en dirai plus dans un nouveau message) et à une exposition, à la suite d’un concours auquel j’ai participé. Je n’avais jusqu’alors participé qu’une seule fois à un concours, il y a de ça plus de 20 ans... Mais cette année, je me suis inscrit dans plusieurs manifestations, notamment le concours « Chalon vu par les peintres » et je viens de recevoir un message m’expliquant que j’avais gagné une exposition d’un mois à Chalon sur Saône (du 6 au 27 mars ) avec les autres lauréats des autres catégories.
Voici le lien où vous pourrez trouver de plus amples renseignements sur cette manifestation.
http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewProfile&friendID=381507836
Je vous montre donc une reproduction du tableau qui m’a porté chance (je vous livre aussi le petit texte que j’avais joint avec le tableau), ainsi qu’une autre photo d’une œuvre assez similaire mais plus ancienne. Le format et la technique de cette ancienne toile sont différents de la nouvelle, mais je compte à l’avenir intégrer de plus en plus le thème de l’architecture et de la ville en général, ce qui me permettrait de relier ce travail avec des œuvres telles que « Facade inside ».
Mon système de fractionnement semble assez bien convenir à ce genre de thématique. Qu’en pensez-vous ?